Sélectionner une page

Comment se faire des amis

11 mars 2019

Nous sommes si nombreux à être seuls. L’enquête de la Fondation de France est claire : 5 millions de français, soit 12% de la population française vivraient dans la solitude.

Se faire des amis n’est pas toujours une mince affaire, et l’isolement est un cercle vicieux dont on peine à sortir.

La population planétaire augmente chaque jour, et avec elle grandit l’isolement.

On ne veut pas trop sortir de son quotidien, aller vers l’autre, faire le premier pas, changer ses habitudes. Pourtant, l’amitié est une fonction presque vitale de notre organisme, et une condition clé de notre bonheur.

Une étude observant la vie d’individus et le sens du bonheur réalisée sur des centaines d’étudiants de l’université d’Harvard de 1938 à 2015 par Robert Waldinger de la Harvard Medical School démontre que les individus les plus heureux sont ceux qui entretiennent un solide réseau de relations sociales.

Les amis nous accompagnent, nous sortent de notre solitude, nous font voir le monde autrement. Mais où les trouver ? Comment créer ce lien ?  Que faire pour sortir de l’engrenage et se faire de nouveaux amis ?

Se transformer soi-même pour aller vers l’autre

Contrer la solitude, ce cercle vicieux

Trouver des amis : facile à dire.

Vous êtes dans une ville que vous ne connaissez pas, d’ailleurs vous ne connaissez personne. Ou vous venez d’être muté pour votre travail, de vous déplacer pour vos études. Ou peut-être que vous avez simplement perdu vos amis du lycée, vos amis d’avant : les liens se sont défaits. Que le temps a passé, que depuis trop d’années, vous êtes coupé du monde.

Peut-être que vous avez beaucoup de gens autour de vous, et que pourtant, vous vous sentez seuls. Et vous n’osez pas, vous ne savez pas comment trouver des personnes qui pourraient être vos amis, comment les aborder. Vous vous trouvez inintéressant, ou alors vous craignez le regard des autres, le rejet. L’isolement nous met dans un état où il est encore plus complexe d’aller vers l’autre.

N’oubliez jamais une chose : si vous vous sentez seul, pensez à toutes les personnes qui doivent se sentir comme vous. Pensez qu’il y a beaucoup de personnes parmi elles avec qui vous pourriez vous entendre, mais que cela ne se fera pas tout seul. Et que pour les rencontrer, il faudra essayer, parfois échouer.

Sortir de l’isolement demande du courage, de même qu’oser faire le premier pas. Ne craignez pas d’être rejeté en tentant quelque chose : cela vaut toujours le coup. Allez vers l’autre sans attente, et vous n’en tirerez que le bénéfice.

Être un ami avant de trouver des amis

Pour interagir avec les autres, vous devez être l’ami que vous aimeriez avoir. Non pas être trop conciliant ou trop gentil avec tout le monde, mais savoir apporter ce que vous pouvez aux personnes que vous appréciez. Savoir donner un coup de main en sortant un peu de son confort quotidien, écouter l’autre plutôt que de s’écouter soi-même. Savoir être fiable, loyal : ne pas mentir.

Le docteur Charity Friesen, de l’Université Wilfrid Laurier au Canada, a mené des études sur quelques dizaines d’individus, pour arriver à la conclusion que ce qui nous importe le plus, ce n’est pas de connaître les goûts de nos amis, mais leurs réactions. Et parmi les réactions qui irritent le plus, on retrouve la crédulité, le scepticisme, la timidité, ou encore l’inconscience.

Si vous voulez rencontrer de nouveaux amis, demandez-vous comment vous aimeriez que les gens soient avec vous. Détendez-vous, et souriez : de toute façon, vous n’avez pas d’attentes ! Et quelque part, cette solitude que vous ressentez et que vous voulez contrer est une merveilleuse occasion de vous centrer sur l’autre et de trouver de nouveaux amis, de nouvelles personnes avec qui échanger.

Pour trouver des amis, forcez un peu le destin

Créez les conditions idéales de la rencontre

Quelle que soit votre situation : train-train quotidien, nouveau lieu de travail, peur de l’inconnu, si vous ne savez pas par où commencer pour trouver des amis, Il va falloir bousculer un peu vos habitudes pour trouver des personnes qui pourraient partager vos centres d’intérêts.

Les amis ne se ressemblent pas forcément – mais il est plus simple d’engager la conversation avec quelqu’un qui partage vos passions.

Réalisez ce petit exercice.

Listez toutes les choses que vous appréciez

La mécanique, la peinture, la danse, la politique, le tennis. Toutes les choses que vous aimez déjà faire, ou que vous n’avez pas le temps de faire.

Sélectionnez toutes celles qui peuvent faire l’objet d’activités à plusieurs

La mécanique, la peinture, la danse, la politique, le tennis. Toutes les choses que vous aimez déjà faire, ou que vous n’avez pas le temps de faire.

Inscrivez-vous, dégagez du temps pour cette nouvelle activitée

Par exemple, si vous aimez la politique, cela pourrait être un groupe de débat, ou une conférence. Pourquoi pas un cours de dessin, de sport, un atelier de couture. Quelque chose qui vous correspond. 

Le volontariat est aussi un bon moyen de changer ses habitudes, d’apprendre à se centrer sur l’autre, et à rencontrer du monde. Organisez votre quotidien en fonction de ces nouvelles habitudes : il va maintenant falloir faire le premier pas.

Le volontariat, une manière de se faire de nouveaux amis

Osez prendre les devants et ne craignez pas le rejet

Ce sera une expérience riche d’apprentissages dans tous les cas. N’hésitez pas à prendre la parole avec quelqu’un au hasard, quand l’occasion se présente, et entraînez-vous à faire la conversation. Des choses simples, qui peuvent parler à l’autre. Une question sur la semaine qu’il vient de passer, par exemple. Intéressez-vous à l’autre, et écoutez-le. Soyez vous-même, surtout, et bienveillant. Si la conversation dure, présentez-vous, et créez l’occasion d’une seconde rencontre.  

Il n’est pas simple de faire le premier pas vers un potentiel ami, mais le jeu en vaut la chandelle. Si le feeling ne passe pas, n’insistez jamais. Vous sentirez au fond de vous que vous êtes bien en parlant avec quelqu’un, et le désir de se revoir sera naturel des deux côtés. Allez-y toujours en vous disant que si la conversation ne se poursuit pas, cela ne valait pas le coup.

Chaque conversation sera une belle victoire contre votre isolement, et peut être le début d’une belle amitié.

Une amitié se crée et s’entretient

Bien sûr, l’amitié n’est pas qu’une conversation. Pensez à soigner les liens que vous tissez avec d’autres personnes. Apprenez à la fois à vous confier à l’autre, et à l’écouter. L’amitié est une chose qui nourrit l’âme, et qui doit être entretenue. C’est savoir être là quand il le faut. C’est parfois bousculer son emploi du temps, souvent pour des bons moments, c’est prendre des nouvelles. Et c’est surtout rester soi-même, et rester intègre, sans forcer les choses.

Si vous avez réussi à créer un contact avec quelqu’un, entretenez cette amitié : souciez-vous de l’autre, de comment il va, et n’hésitez pas à proposer une activité ou un verre. Vous ne risquez rien d’autre qu’une réponse négative, alors vous n’avez rien à perdre. Et vous avez même tout à gagner.

Selon l’étude menée par Julianne Holt-Lunstad, professeure en psychologie, l’amitié et les relations sociales augmentent nos chances de vivre plus longtemps de près de 50%.

Utilisez les réseaux pour créer du lien

On dit que la technologie, les réseaux sociaux, provoquent l’isolement : tout dépend de la façon dont on les considèrent.

En 1993, les conclusions de l’anthropologue Robin Dunbar de l’Université d’Oxford sont claires : un humain est limité à un cercle de 150 relations au maximum.

Mais il n’avait pas prédit l’explosion des réseaux sociaux, qui augmentent notre capacité de mémoire et nous permettent de garder des contacts précieux.

Plutôt que d’utiliser les réseaux sociaux pour regarder la vie des autres ou la vôtre, considérez-les comme une occasion d’être plus connecté que jamais au monde. Pour vous soucier des autres, pour apprendre à interagir, à converser. Inscrivez-vous à des groupes sur les réseaux sociaux qui parlent de vos passions, débattez. C’est déjà un moyen de créer du lien.

La bulle de la solitude est parfois bien difficile à percer. Mais l’amitié en vaut trop le coup : les amis sont ceux qui aident, ceux qui ont toujours les commentaires justes, ceux qui provoquent les déclics, ceux qui nous soutiennent. L’échange d’idées et de pensées, la conversation, nous font couler des jours plus heureux. L’amitié, c’est un peu la nourriture de l’âme.

Cet article vous a plu ? Partagez le à ceux qui en aurait besoin 🙂

Article récent

> Comment vaincre la solitude

Signature de l’article

Rédactrice et chef de projet indépendante depuis bientôt une dizaine d’années,  justice, humanité, philosophie ou bien-être personnel sont autant de thématiques qui me tiennent à cœur.

Au fond, écrire est avant tout un partage.

Naj Slowsky

TalkNJoy